Souci

Le souci fait partie des plantes les mieux connues par la phytothérapie occidentale. Ses pétales sont efficaces en cas d’inflammations et d’irritations cutanées, car leurs propriétés cicatrisantes et antiseptiques empêchent les risques d’infection et accélèrent la guérison. Le souci est également une plante purifiante et drainante que l’on prescrit en teintures et en infusions pour soigner des maladies chroniques.

Usages traditionnels et effets médicinaux :

  • Le souci est antiseptique. Certains de ses constituants sont fongicides (surtout le suc résineux), antibactériens et antiviraux.
  • II a une action cicatrisante sur les capillaires, ce qui explique son efficacité en cas de coupures, de brûlures, de varices et de diverses inflammations.
  • Le souci soigne surtout les petits problèmes de peau. Il s’applique sur les coupures, les écorchures et les blessures, sur les inflammations et les coups de soleil. Egalement efficace contre l’acné et les éruptions cutanées, il guérit des maladies comme le pied d’athlète, les candidoses, la teigne, les érythèmes fessiers des nourrissons et apaise les douleurs des mamelons, dues à l’allaitement.
  • En usage interne, infusé ou en teinture, le souci résout les inflammations du système digestif, comme la gastrite ou l’ulcère gastrique.
  • Le souci contribue à éliminer les déchets et à rétablir le fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire.
  • Le souci stimule légèrement la production d’oestrogènes : il soulage les douleurs menstruelles et régularise le cycle féminin. Infusé, il peut être employé en douche vaginale en cas de candidose vaginale.

Préparations et usages :

* La teinte orangée des pétales indique leur haute teneur en principes actifs. Les fleurs sont ramassées en été. On sépare les capitules des pétales pour confectionner diverses préparations.

* En teinture, pour l’eczéma, prendre 30 gouttes par jour, avec de l’eau.

* La crème est facile à faire. Appliquer sur les brûlures et les écorchures.

* En infusion, en cas de mycoses chroniques, boire une tasse 3 fois par jour.

* En onguent, appliquer jusqu’à 3 fois par jour sur des brûlures superficielles.

* Une infusion dans l’huile, en cas de peau sèche et irritée, frotter sur la zone concernée 2 ou 3 fois par jour.

 

Découvrez toutes les plantes utilisées en phytothérapie

Laisser un commentaire

*

captcha *