Sélénium

Le sélénium est un oligo-élément. Sa consommation en complément alimentaires reste peu utile et peut être dangereuse, attention de bien lire les notes plus bas.

La consommation quotidienne de sélénium pourrait diminuer le risque de survenue de plusieurs cancers (dont ceux de la prostate et du côlon). Cela n’a cependant pas été confirmé. Par contre, un taux sanguin de sélénium trop important pourrait augmenter le risque de cancer.

Il existerait également une diminution de la fréquence des maladies cardio-vasculaires. Il diminuerait le taux de cholestérol sanguin, participerait au maintien des défenses immunitaires (il diminuerait en particulier la charge virale chez les patients porteurs du VIH), à la fonction thyroïdienne.

La nutrition occidentale satisfait largement les besoins quotidiens en cet élément mais il est impossible de prédire les concentrations corporelles de sélénium à partir de l’apport nutritionnel.

On en trouve dans les rognons de porc ou de bœuf, l’ail, le poisson et les mollusques, la noix du Brésil (riche en sélénium) et le brocoli.

!! L’effet favorable d’une supplémentation alimentaire sur le plan cardio-vasculaire et métabolique ne serait observé que chez les individus présentant un faible stock de sélénium, tandis que la supplémentation serait au contraire toxique chez les sujets non carencés en sélénium. !!

!! Le sélénium est toxique à trop forte dose. Il peut entraîner des nausées, des diarrhées, une fragilisation des ongles, la perte des cheveux ou de la fatigue. Les recommandations américaines indiquent une dose quotidienne maximale à 400 µg/jour, or la supplémentation atteint facilement 200 µg/jour, en plus de l’apport nutritionnel, ce qui expose à un risque de surdosage. !!

!! Sauf sur avis médical dans des cas de carence, ne pas prendre de sélénium en complément alimentaire, une alimentation équilibrée apporte un dose amplement suffisante. !!

Laisser un commentaire

*