Réglisse

Contenant un constituant cinquante fois plus doux que le sucre (l’acide glycyrrhizique), la réglisse est surtout considérée comme une friandise. Elle est également l’une des plantes médicinales les plus précieuses. C’est un anti-inflammatoire puissant qui est efficace pour soigner l’arthrite aussi bien que les aphtes. Utilisée depuis des millénaires, elle est l’une des plantes médicinales les plus prescrites en Europe.

Poussant à l’état sauvage dans  les Balkans et en Asie du Sud-Ouest, la réglisse fait l’objet d’une culture intensive. On la cultive par division des racines au printemps ; celles des plantes de 3 ou 4 ans sont arrachées à la fin de l’automne.

Usages traditionnels et recherches en cours :

• Libérée dans l’intestin, la glycyrrhizine a une action anti-inflammatoire et antiarthritique identique à l’hydrocortisone et à d’autres hormones corticostéroïdes. Elle stimule l’activité des glandes surrénales et régule celle des stéroïdes hépatiques et rénaux.

• Au Japon, en 1985, des recherches ont montré l’effet de la glycyrrhizine pour traiter des hépatites et des cirrhoses du foie.

• La réglisse diminue les sécrétions gastriques, mais produit un épais mucus aux effets antiulcéreux bénéfiques lors d’inflammations gastriques.

• Dans la Grèce ancienne, elle était présente en cas d’asthme, d’affections pulmonaires et d’ulcères de la bouche.

• Ses effets adoucissants et anti-inflammatoires soulagent les inflammations du système digestif (gastrites, aphtes), ainsi que les affections pulmonaires, les inflammations articulaires comme l’arthrite et certains troubles cutanés. Elle calme également les inflammations oculaires.

• La réglisse stimule les glandes surrénales, elle concourt ainsi au traitement de la maladie d’Addison, qui est due à une insuffisance des sécrétions hormonales des glandes surrénales.

• Pour la constipation, la réglisse a une action laxative douce.

Préparations et usages :

* Avec la teinture, en cas de gastrite, diluer une demi-cuillerée à café dans 100 ml d’eau et absorber 2 fois par jour.

* Les bâtons de suc solide, à mâcher en cas d’indigestion.

* En poudre, appliquer doucement sur les aphtes.

* En décoction, en cas de constipation, mélanger un volume de réglisse pour trois volumes de racines de pissenlit et boire 1 tasse 2 fois par jour.

* L’extrait fluide, prescrit en cas d’ulcères gastriques.

!! Ne pas utiliser en cas d’anémie, d’hypertension et de grossesse. !!

Découvrez toutes les plantes utilisées en phytothérapie

Laisser un commentaire

*

captcha *