Régime dissocié

L’alimentation dissociée ou régime dissocié est une pratique alimentaire consistant à ne pas mélanger tous les aliments entre eux. Le principe est de considérer que ce qui importe n’est pas l’aliment consommé mais quand et comment il l’est. La pratique est fondée sur la séparation des différentes catégories alimentaires, soit au cours d’une même journée (chaque repas correspond à une catégorie alimentaire particulière) ou soit sur une semaine (chaque jour est consacré à une famille d’aliments). On peut donc manger de tout, à la quantité voulue, à condition de ne pas mélanger certains aliments au cours d’un même repas ou d’une même journée.

Ses promoteurs avancent que cette méthode est en adéquation avec les capacités biologiques de digestion et d’assimilation de notre corps. Elle a pour ambition le respect du fonctionnement des enzymes (milieu acide ou basique).

La combinaison des protides et des glucides est interdite car, pour digérer les protides il faut des enzymes en milieu acide et pour digérer les glucides il faut un milieu basique. Comme nous ne possédons qu’une seule voie de passage le mélange présente un risque de neutralisation (au niveau chimique).

Cela entraînerait une mauvaise digestion donc une mauvaise assimilation par le corps et finalement une élimination d’une grande partie des aliments ingérés ; si on ne respecte pas cette règle, le corps s’épuise à produire des acides et des bases pour tenter de digérer, au même endroit et en même temps, des aliments incompatibles. Endormissement, lourdeur, gaz seraient les effets secondaires de telles combinaisons. Une bonne combinaison alimentaire recommandée est l’association des protides et des légumes.

Avantages :

– Simple à suivre

– Rassasiant

– Efficace, perte de poids à court terme

Inconvénients :

Déséquilibré voire dangereux

Les effets secondaires : l’organisme assimile moins bien les aliments: sur plusieurs semaines, ce régime entraine des carences évidentes en micro-nutriments, une fonte musculaire et donc un affaiblissement

– Effet de « yo-yo » à l’arrêt du régime

– Peu adapté à une personne en activité

– Carence, fatigue, difficile sur une longue période.

Autres principes :

–  Respecter le cycle naturel du corps qui découpe la journée en 3 périodes :

  • 4h – 12h : période d’élimination
  • 12h – 20h : période d’ingestion
  • 20h – 4h : période d’assimilation

–  Remplacer le sucre classique (saccharose) par d’autres :

Le saccharose est un sucre rapide, ce qui fait que la glycémie augmente très vite lorsqu’il est consommé à jeun. Les cellules mourraient si le corps ne faisait pas baisser rapidement ce taux : c’est le mécanisme de régulation de la glycémie. Cependant, le corps s’y épuiserait. Après ces variations fortes, une sensation de manque se développe qui pousse à consommer à nouveau du sucre. Les promoteurs de ce régime conseillent le fructose ou le miel, ou les féculents.

–  Eviter les produits laitiers :

Si la consommation de produits laitiers peut être acceptable pour les enfants (jusqu’à 5 ans), ce serait une véritable aberration pour les adultes. L’homme est la seule espèce à boire le lait nourricier d’une autre espèce et en étant adulte. De plus, le lait est très difficile à digérer pour certaines personnes ayant une intolérance au lactose. Il est préconisé pour le lait de le prendre seul, ou de ne pas en consommer.

–  Reprendre le contrôle de son corps :

  • Tester cette alimentation dissociée en faisant des essais.
  • Ne pas considérer que l’on ait bien mangé uniquement parce que son ventre est rempli.
  • Ne pas mal manger à longueur de temps.
  • Reconsidérer la qualité de sa digestion.
  • Se nourrir sainement pour vivre mieux.
  • S’autoriser des sorties de ce régime lorsque l’on est avec ses amis, au restaurant… pourvu que le régime soit appliqué majoritairement.

 

!! Il est fortement conseillé de consulter son médecin traitant avant de suivre un régime amaigrissant.!!

Laisser un commentaire

*

captcha *