Se soigner

Depuis des millénaires, de nombreuses plantes sont utilisées pour leurs propriétés médicinales et ainsi. Elles font partie de l’héritage traditionnel et médical de tous les peuples. C’est donc une grande satisfaction de pouvoir se soigner avec les plantes que l’on a soi-même cultivées et cueillies, et même achetées.

Employées à bon escient et avec les précautions d’usages, les plantes médicinales sont efficaces pour se maintenir en bonne santé.

Utiliser les plantes, les fruits et légumes pour se soigner des :

Troubles digestifs

Troubles nerveux et troubles liés au stress

Troubles de l’appareil respiratoire

Allergies


  • Les risques

    Généralement, si l'on respecte les règles de prescription des remèdes phytothérapeutiques, tout ce que l'on risque, c'est que telle ou telle plante n'apporte pas les bienfaits escomptés.
    Néanmoins, il arrive que certaines espèces de plantes médicinales soient nocives. Certaines autres peuvent être contre-indiquées avec l'emploi de médicaments conventionnels.

    Dans de très rares circonstances, des personnes sont tombées gravement malades, voire ont perdu la vie, après avoir absorbé des plantes médicinales. Ces cas exceptionnels s'expliquent en général par le fait que les règles de sécurité concernant l'usage de remèdes phytothérapeutiques n'ont pas été respectées. S'il vous arrivait de souffrir de complications après avoir utilisé une plante médicinale, arrêtez d'en prendre, consultez un phytothérapeute ou votre médecin sans attendre.

Les problèmes possibles

  • La plante a été mal identifiée

    Quand vous achetez une plante, en règle générale, elle a déjà subi les contrôles nécessaires. En revanche, si vous récoltez des plantes sauvages, vous devez vérifier ce que vous ramassez.
  • La plante a été mal utilisée

    Il est très important d'employer la bonne partie de la plante. En effet, pour certaines espèces, seule une partie de la plante possède des propriétés médicinales alors que le reste peut être nocif.
    Par exemple, le tubercule de la pomme de terre (ce que la planète entière mange) constitue une source de nourriture agréable et nutritive (sauf quand il est vert), alors que le reste de la plante est fortement toxique.
  • Le remède phytothérapeutique interfère avec d'autres médicaments

    Les remèdes préparés à base de plantes étant des médicaments en soi, il se peut qu'ils présentent des interactions avec des produits conventionnels.
  • Le remède employé provoque une réaction allergique

    En général, les réactions allergiques aux plantes résultent du contact avec elles ou de l'inhalation de leur pollen ou de la poussière lorsqu'il s'agit d'une herbe pulvérisée. Les personnes qui redoutent ce genre de réaction ne devraient pas y toucher. Les remèdes à base de plantes peuvent entraîner des réactions allergiques à l'intérieur de l'organisme.

    Si vous êtes enclin aux allergies, n'hésitez pas à consulter un phytothérapeute compétent avant de récolter des plantes qui ne vous sont pas familières.
  • Un autre traitement peut être nécessaire

    Les remèdes phytothérapeutiques ne sont pas la panacée (le remède de tous les maux). Si vous souffrez d'une maladie aiguë ou que vous vous êtes blessé, si vous êtes gravement malade ou n'arrivez pas à vous rétablir après avoir pris un remède à base de plantes, consultez un médecin sans tarder.
Annoncez toujours à votre médecin quels remèdes vous employez. Si vous prenez des médicaments prescrits par votre médecin, il est toujours sage de vous renseigner auprès de lui avant de commencer à prendre des remèdes à base de plantes.