La luminothérapie

La luminothérapie est un traitement psychiatrique proposé pour la dépression et l’insomnie.

Elle consiste à exposer les yeux à une lumière d’intensité et de spectre lumineux spécifique proche de la lumière solaire. L’usage thérapeutique de la lumière naturelle en médecine remonte à la fin du XIXe siècle. Son effet remarquable sur la stimulation du système immunitaire et la lutte aux infections provoqua le développement des premières techniques de luminothérapie, récompensées, en 1903, par le prix Nobel de physiologie ou médecine remis au médecin danois Niels Ryberg Finsen.


  • En savoir plus

    La découverte de la pénicilline et les campagnes de vaccination massive rendirent cette approche moins prometteuse et elle finit presque par tomber dans l'oubli.Ce n'est qu'en 1984 que l'utilisation de la luminothérapie en psychiatrie clinique fit sa première apparition pour soigner la dépression saisonnière. Cette découverte est faite par Norman E. Rosenthal et ses collègues du National Institute of Mental Health aux États-Unis.
    Pendant plus de vingt ans, plusieurs chercheurs de par le monde, explorèrent cette voie pour le traitement de la dépression saisonnière, les troubles du sommeil et même la dépression non-saisonnière.
    Mais malgré des résultats spectaculaires, la reconnaissance de cette technique fut extrêmement longue, au point de décourager certains chercheurs. Le docteur Lam, auteur d'une vaste étude canadienne sur le sujet, déclara : « C'est une honte qu'un si grand nombre de personnes ne puissent avoir accès à la luminothérapie, cela, uniquement parce que les médecins ne connaissent pas ce traitement ».

    Ce n'est qu'en 2005, après 20 ans d’indifférence mais confrontés à l'évidence de l'efficacité du traitement, que les collèges et associations professionnelles de psychiatries américains reconnaissaient enfin officiellement la luminothérapie comme un traitement efficace, de première ligne, contre la dépression saisonnière et certains troubles du sommeil.

    En effet, les recherches montrent que le métabolisme de la mélatonine (hormone du sommeil) est déréglé chez les personnes souffrant de dépression saisonnière.

  • Puissance de la lampe

    L’unité de mesure de l’intensité est le lux. Une belle journée d’été vous apporte 100 000 lux. Un éclairage standard à la maison émet de 50 à 100 lux.
    Il est donc impératif de vérifier le nombre de lux pour votre lampe de luminothérapie.
    Plus vous prenez un appareil puissant, moins de temps cela prendra pour recharger vos batteries.
    Par exemple, il faudra deux heures pour faire le plein d’énergie avec 2 500 lux, contre moins d’une demi-heure avec un appareil à 10 000 lux.
    A noter d’ailleurs : certains appareils proposent un minuteur électronique.
  • Quand l'utiliser

    Le meilleur moment pour un bénéfice optimal est le matin, si possible peu après le réveil. Une demi-heure d’exposition au petit-déjeuner par exemple avec une lampe forte.
    Sinon, vous pouvez vous exposer toute la matinée au bureau avec une lampe d’intensité moyenne.

    Par contre, attention à ne pas utiliser l’appareil de luminothérapie le soir !
  • La luminette

    Une luminette est une lunette thérapeutique de luminothérapie. Elle soulage différents maux dus à l’absence de lumière.
    Le principe est d’exposer une personne à des bains réguliers d’une lumière intense qui compense le manque de lumière naturelle.
    Celle-ci combine légèreté, efficacité et les toutes dernières innovations technologiques.