Mûre

Originaire des régions tempérées d’Europe, le mûrier sauvage s’est acclimaté en Amérique et en Australie. II pousse surtout dans les friches, les haies et les forêts. Les feuilles et les baies (mûre) sont récoltées en été et en automne.

Les branches de mûrier, qui en grandissant forment spontanément une arche, étaient créditées de vertus magiques. En Angleterre, on faisait passer les enfants souffrant de hernies sous ces arches dans l’espoir d’une guérison miraculeuse.

Effets et usages médicinaux :

  • Dès le 1er Siècle de notre ère, le médecin grec Dioscoride conseille d’utiliser les fruits à maturité en gargarisme pour soigner les irritations de la gorge.
  • Puis la feuille de mûrier est employée pour nettoyer et favoriser la cicatrisation des blessures.
  • Les feuilles sont très astringentes et peuvent être employées pour traiter les aphtes et fortifier les gencives.
  • En gargarisme, elles soignent les maux de la gorge.
  • En décoction, elles font cesser la diarrhée et calment les hémorroïdes.

 

Découvrez tous les fruits et les légumes utilisés en phytothérapie

Laisser un commentaire

*