Minceur dans le monde

Que ce soit volontaire ou non, dans certaines cultures il existe des secrets qui aideront dans la perte des kilos. 10 exemples des 4 coins du monde.

Du riz et des haricots (Brésil)
Si les brésiliens sont minces, c’est qu’ils ingurgitent riz et haricots à chaque repas. Tout simplement parce qu’une étude publiée dans le journal Obesity Research indique que la consommation de ces deux denrées diminue de 14 % le risque de surpoids. En effet, pauvres en gras et riches en fibres, ces deux ingrédients stabilisent le taux de sucre sanguin.

Un bol de muesli (Suisse)
Ce n’est plus un secret. L’avoine, les fruits et les noix composant ce mélange sont associés à une meilleure santé et au maintien d’un poids normal. Car les fibres solubles peuvent faire baisser de 10 % le taux du mauvais cholestérol. Ces mêmes fibres ralentissent également la digestion, prolongeant ainsi le sentiment de satiété.

Du curcuma en cuisine (Malaisie)
La curcumine, un des composés de cet ingrédient, permet de brûler la graisse. Des chercheurs de Boston pensent que ce produit s’oppose à la formation de tissu adipeux. Une bonne raison d’en ajouter à vos currys ou vos sautés.

Mangez plus de marinades (Hongrie)
Concombre, poivron, chou, tomate… Autant de produits qui, consommés en marinades, aident à rester mince à cause du vinaigre qu’ils renferment. En effet, l’acide acétique du vinaigre contribue à faire baisser la pression artérielle et le taux de sucre sanguin, et à prévenir la formation de tissu adipeux.

Une infusion de rooibos (Afrique du Sud)
L’infusion de rooibos est plus robuste que le thé vert et naturellement plus sucrée. En remplaçant votre café par cette dernière, vous allez économiser des milliers de calories par mois.

Du kimchi comme condiment (Corée)
Mets national coréen, le kimchi est un mélange de chou, gingembre, ail et piment, le tout fermenté très lentement. Il est très bénéfique pour le système digestif grâce aux multiples bactéries formées au cours de la fermentation. De plus, ce condiment contient de la capsaïcine, une molécule réputée pour augmenter la thermogenèse : en suscitant de la chaleur dans l’organisme, elle le pousse à dépenser davantage d’énergie, ce qui est redoutable pour faire fondre les graisses superflues. De plus, le kimchi régule le cholestérol et aide le corps à lutter contre la grippe et la maladie d’Alzheimer.

Nos sens (Etats-Unis)
Les odeurs, les sons et les couleurs peuvent aider à réguler l’appétit. Manger dans une pièce aux murs bleus diminuerait l’appétit : la couleur bleue ne fait pas bon ménage avec la gourmandise, car on l’associe à la moisissure et autres substances peu ragoûtantes. Sans repeindre votre cuisine, il est possible de tenter l’expérience « couleur coupe-faim » au moyen d’accessoires (assiettes, serviettes de table…). Sinon, soufflez les chandelles et soupez au néon. Il a été démontré que les éclairages doux et intimistes de certains restaurants ont pour effet de désinhiber les mangeurs.

Agar-agar (Japon)
L’agar-agar est une algue rouge connue pour ses vertus minceur. Vendue sous la forme de filaments déshydratés ou de poudre, elle est un gélifiant naturel puissant qui remplace la gélatine en cuisine. Son apport calorique est quasi-nul et elle est riche en minéraux (calcium, phosphore et fer). De plus, ses fibres et ses propriétés gélifiantes « accrochent » une partie des graisses et des sucres consommés, ce qui augmente son action détoxifiante. En somme, l’agar-agar augmente la satiété et diminue le nombre de calories ingérées en apportant des nutriments intéressants. Dénuée de goût, elle s’incorpore aisément à l’alimentation, à condition de ne pas dépasser 3 g par jour.

Une bonne sieste (Japon)
Dans ce pays où l’on vit à un rythme effréné, nombreux sont ceux qui font une sieste de 20 ou 30 minutes. Il semble que la privation chronique de sommeil augmente le risque de prendre du poids. Des chercheurs ont rappellé le rôle que jouent les deux hormones que sont la leptine et la ghréline : la première contribue au message de satiété envoyé au cerveau, la seconde déclenche la faim. Moins on dort, plus le taux de leptine est bas et le taux de ghréline élevé.

Mangez épicé (Thaïlande)
S’il est vrai que le piment fort élève le métabolisme, l’atout numéro un des plats épicés est qu’ils obligent à ralentir le pas. Le gingembre a par exemple des effets positifs sur la dopamine.

Laisser un commentaire

*