Laurier

Originaire du bassin méditerranéen, le laurier pousse dans les lieux humides et ombragés, mais également dans les jardins, où on le cultive comme condiment. Les feuilles sont récoltées toute l’année.

Le laurier était consacré à Apollon et à Esculape, respectivement dieux de la Santé et de la Médecine. En infusion, ses feuilles étaient consommées pour leurs effets révulsifs et toniques sur l’estomac et la vessie. Sous forme de cataplasme, elles passaient pour soulager les piqûres de guêpe ou d’abeille.

Au 1er siècle de notre ère, le médecin grec Dioscoride notait que l’écorce de laurier «brise les pierres (dans les reins) et soulage les affections du foie».

Effets et usages médicinaux :

  • Le laurier est principalement utilisé pour soigner les troubles de l’appareil digestif supérieur et les douleurs arthritiques.
  • Il stimule l’appétit et la sécrétion des sucs gastriques.
  • Utilisées comme condiment, les feuilles facilitent la digestion et l’assimilation des aliments. Elles ont la même action bénéfique que la menthe et le romarin.
  • Le laurier favorise l’apparition des règles.
  • Diluée dans une huile neutre, l’huile essentielle est surtout employée sous forme d’onguent pour frictionner les muscles et les articulations douloureuses.
  • Ajoutée à l’eau du bain, la décoction des feuilles apaise les membres douloureux.

Découvrez toutes les plantes utilisées en phytothérapie

Laisser un commentaire

*

captcha *