Iode

L’iode est un oligo-élément essentiel à la vie humaine.

Les besoins journaliers chez l’adulte sont d’environ 150 µg, davantage chez la femme enceinte (entre 200 et 290µg).  Il est souvent ajouté au sel de cuisine (sel iodé), parfois au lait (au Royaume-Uni notamment) pour éviter toute carence .

L’absorption quotidienne et même pour toute une vie est assez faible mais cela reste redoutable car notre organisme ne sait pas stocker cet oligo-élément de manière prolongée.

La carence en iode entraîne un retard de croissance et divers troubles mentaux. Les populations montagnardes n’ont jamais pu se procurer aisément du sel de mer en raison de son prix. Les cas de difformité et de nanisme étaient donc fréquents parmi les populations paysannes alpines. Dans les Alpes, la population isolée des vallées était beaucoup plus souvent atteinte de désordres liés à la carence en iode. L’iode est indispensable pour la maturation du système nerveux du fœtus, la carence peut avoir une retentissement sur le développement cérébral.

En 2007, près de deux milliards de personnes, dont un tiers d’âge scolaire, ont un déficit en iode, ce qui en fait un des problèmes majeurs de santé publique. L’une des façons de lutter contre cela est l’ajout d’iode dans le sel de consommation.

L’essentiel de l’iode est d’origine maritime. Du fait des précipitations, il se retrouve de manière inégale dans les terres, et donc, dans les différentes plantes consommées. La source de l’iode alimentaire dans les pays européens et aux États-Unis se trouve principalement dans les poissons, les fruits de mer et les algues.

Des exemples d’aliments riche en iode : les algues marines séchées (kombu, dulse, wakame, nori), le sel iodé, la farine de poisson, l’ail frais, la farine de maïs, le thon et hareng frais, les poissons marins et fruits de mer, l’ananas frais, la groseille, le lait, la mûre, le pruneau, les céréales…

!!  Les apports en iode sont à bannir en cas d’allergies ou de certains traitements notamment d’insuffisance thyroïdienne. !!

Teneur en iode des aliments

Laisser un commentaire

*

captcha *