Canneberge

La canneberge, la grande airelle rouge d’Amérique du Nord, ou encore souvent appelée par son nom anglais dans les produits industriels en Europe, cranberry, est un arbrisseau qui croît dans les tourbières des régions froides. Sa présence caractérise les sols imbibés d’eau. La canneberge est une plante vivace qui pousse à l’état sauvage dans les tourbières acides. L’arbrisseau à feuilles persistantes ne dépasse pas 30 cm de haut. Bien cultivé, ce végétal peut vivre plus de cent ans.

La canneberge est commercialisée fraîche depuis la période de récolte (septembre) jusqu’à la fin de l’année, le fruit se conservant bien naturellement. Elle est aussi vendue sous forme de jus pur ou en mélange, et de fruit séché, dans les magasins de produits diététiques et bio, ainsi que sous forme de complément alimentaire (gélules, comprimés, sachets, etc.) en pharmacie.

Effets et usages médicinaux :

• La canneberge est riche en vitamine C et en antioxydants, en particulier des flavonoïdes. Bien que cela ne soit pas démontré scientifiquement, certains courants de médecine alternative affirment que les antioxydants permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et, ainsi, de prévenir l’apparition de certains cancers, de maladies cardiovasculaires, et de diverses maladies liées au vieillissement. (voir dernier point)

• Prévention des infections urinaires : boire de 250 ml à 500 ml par jour de cocktail de canneberge (ce qui équivaut à 80 ml à 160 ml de jus pur), ou prendre, deux fois par jour, l’équivalent de 300 mg à 400 mg d’extrait solide sous la forme de capsules ou de comprimés. On peut également consommer les fruits frais ou congelés à raison de 125 ml à 250 ml par jour.

• La canneberge pourrait aussi être efficace pour soigner ou prévenir la gingivite et la parodontite (inflammation des gencives).

• D’autres effets ont été mis en évidence, comme l’amélioration de l’état général de la prostate.

• A en croire une récente étude américaine, les propriétés antioxydantes présentes dans les canneberges pourraient aider à prolonger la vie. Au cours de leurs recherches, des scientifiques ont trouvé que les canneberges peuvent considérablement allonger l’espérance de vie. Seule limite à leurs expériences, l’étude a été menée sur des mouches et non sur des humains. Une équipe de chercheurs de Baltimore ont nourri des petites mouches avec du sucre enrichi en extrait de canneberge pendant trois étapes biologiques de leur vie, qui correspondent chez l’être humain à l’âge adulte, au milieu de vie et à la vieillesse. Leurs résultats montrent que les mouches les plus jeunes ayant suivi ce régime de canneberges vivaient 25% plus longtemps que celles du groupe témoin. Et celles qui en consommaient en milieu de vie et après gagnaient 30% de longévité. Une analyse plus approfondie a montré que la consommation de ces baies, riches en composés phytochimiques, réduit la dégénérescence cellulaire causée par le stress environnemental.

Découvrez tous les fruits et les légumes utilisés en phytothérapie

Laisser un commentaire

*

captcha *