Avocat

En phytothérapie, on exploite plusieurs parties de l’avocatier Ainsi, les feuilles et l’écorce guérissent les troubles digestifs et la toux. Son fruit (l’avocat) possède aussi de nombreuses vertus médicinales. Au Guatemala, par exemple, la pulpe, censée favoriser la pousse des cheveux, est aussi prescrite comme vermifuge et contre les diarrhées.

Originaire d’Amérique centrale, l’avocatier est aussi cultivé pour ses fruits dans les régions tropicales et subtropicales : Israël, Espagne, Afrique du Sud.

Usages traditionnels et recherches en cours :

• Les extraits de la feuille d’avocatier stoppent la prolifération du virus de l’herpès, responsable d’éruptions vésiculeuses douloureuses.

• Le fruit régule le taux de cholestérol.

• Comme contrepoison, on a observé que les animaux vivant sur l’avocatier réagissaient mieux aux effets toxiques des morsures de serpents et d’autres poisons.

• Les feuilles et l’écorce des jeunes tiges stimulent les menstruations et peuvent interrompre la grossesse. Les feuilles soignent la diarrhée, les ballonnements, les occlusions hépatiques et calment la toux. Elles abaissent le taux d’acide urique, responsable de la goutte.

• La peau du fruit a un effet vermifuge. La pulpe de l’avocat serait aphrodisiaque. En application externe, elle rafraîchit et adoucit la peau, guérit les plaies suppurantes et accélère la pousse des cheveux.

Préparations et usages :

* En décoction de feuilles ou d’écorce, pour enrayer la diarrhée boire 1 tasse de cette décoction 3 fois par jour.

* Avec la pulpe écrasée, pour accélérer la guérison de « blessures » appliquer un peu de pulpe d’avocat en purée 3 fois par jour.

* L’huile essentielle extraite des graines, pour soigner les peaux abîmées, frotter chaque jour un peu d’huile sur la zone concernée.

!! Ne pas utiliser les feuilles et l’écorce pendant la grossesse. !!

Découvrez tous les fruits et les légumes utilisés en phytothérapie

Laisser un commentaire

*

captcha *