Absinthe

L’absinthe fait partie des plantes les plus amères, absinthium signifiant «sans douceur». Cette plante a un effet tonique puissant sur le système digestif, notamment au niveau de l’estomac et de la vésicule biliaire. L’amertume de la plante contribue à son effet thérapeutique, lorsqu’elle est absorbée à petites doses.

Usages traditionnels et recherches en cours :

• Cette plante doit ses vertus thérapeutiques à toute une variété de constituants, dont la plupart sont très amers. Les récepteurs gustatifs de la langue réagissent par réflexe à l’amertume en stimulant la production des sucs gastrique, pancréatique et intestinal.
• Des études, menées au Pakistan en 1995 concluent que l’absinthe a une activité hépatoprotectrice élevée, grâce à son action inhibitrice sur les enzymes responsables du métabolisme dans le foie.
• L’absinthe était le principal constituant d’une boisson très prisée en France au XIXe siècle. Cette boisson, devenue illégale, était parfumée avec de l’essence d’absinthe, toxique à hautes doses.
• En stimulant la production de suc gastrique et de bile, l’absinthe améliore la digestion et l’absorption des aliments.
• Elle élimine aussi flatulences et ballonnements. La teinture d’absinthe favorise la digestion.
• Elle aide le corps à retrouver sa vitalité après une longue maladie.
• L’absinthe est un remède traditionnel pour éliminer les vers comme en témoigne son nom en anglais, qui signifie tue-vers. Mais il est moyennement efficace.
• L’absinthe est également un excellent insecticide et un anti moustiques efficace.
• L’effet anti-inflammatoire de l’absinthe lui permet de traiter certaines maladies. Cette plante est parfois prescrite comme antidépresseur.

Préparations et usages :

* Les parties aériennes contiennent des substances amères. Leurs utilisations médicinales sont très diversifiées.
* L’infusion à base d’absinthe et d’autres herbes est un remède aux troubles digestifs.
* La teinture sert à soigner les troubles digestifs, comme l’anémie.

!! Ne cas utiliser sans avis médical. Ne prendre qu’en petites doses, et ne pas prolonger le traitement plus de 4 ou 5 semaines. Fortement déconseillé aux femmes enceintes. !!

Découvrez toutes les plantes utilisées en phytothérapie

Laisser un commentaire

*

captcha *